alarme autonome garage

Quels capteurs utiliser avec une alarme autonome garage ?

Les capteurs nécessaires au fonctionnement d’une alarme autonome garage se déclinent sous plusieurs formes. Cela commence avec les variantes principales de capteurs de sécurité pour le garage. Viennent ensuite les technologies de détecteurs de contact et d’inclinaisons pour la porte du garage concerné.

Variantes principales de capteurs de sécurité pour garage

Les capteurs de sécurité pour alarme autonome garage se présentent sous la forme de petites boîtes ABS à fixer aux portes et fenêtres. Ils se déclinent sous trois formes, à savoir les capteurs infrarouges (IR), les détecteurs de pression et les capteurs de mouvement. Tous ces capteurs fonctionnent avec des portes automatisées. Leur rôle d’empêcher la fermeture de la porte de garage en cas d’obstruction. Les portes d’ascenseur fonctionnent sur le même principe. Passionné par le 4×4, découvrez les vrais touts terrains 4×4 dans la boue en action, du pur plaisir.

alarme autonome garage

Les capteurs IR sont fournis par paire et se fixent aux rails opposés pour créer un faisceau infrarouge. La porte automatisée se rétracte simplement chaque fois qu’une personne ou un objet brise ce faisceau. Les capteurs de pression se fixent au bas de la porte de garage. La porte cesse de se fermer si une personne ou un objet entre en contact avec le capteur. Ces capteurs ne sont pas des dispositifs pour ouvrir et fermer des portes. Ce travail est confié à de puissants mécanismes motorisés.

Il est judicieux d’installer des capteurs de mouvement sur un système d’alarme autonome garage. Leurs boîtiers compacts s’adaptent à n’importe quelle porte ou fenêtre de la maison. Vous pouvez les utiliser pour vérifier l’état de la porte de garage à tout moment. En cas d’ouverture, vous pouvez fermer la porte du garage à distance via une application mobile ou par commande vocale. Le garage fait parti doit être vraiment protéger du cambriolage, c’est un atelier de construction de voiture 4×4 ou autre, et qui contient vos nombreux outils.

alarme autonome garage

Détecteurs de contact et d’inclinaisons de portes

Les capteurs d’alarme de porte de garage sont conçus à des fins de sécurité. L’idée est de les relier à un système d’alarme existant. Il existe deux types de capteurs de porte, à savoir le contact et l’inclinaison.

Les capteurs de contact se composent d’un boîtier et d’un aimant. Le boîtier est installé sur le cadre de la porte du garage de votre 4×4 intelligent. L’aimant adjacent se trouve sur la porte réelle et se sépare du capteur lorsque la porte s’ouvre. Ce mouvement déclenche un dispositif appelé interrupteur à lames. Le système d’alarme connecté entre ensuite en action. Les capteurs vous alertent aussi en cas de tentative de coupure de fils.

alarme autonome garage

Le travail d’un capteur d’inclinaison est de détecter l’état ouvert/fermé d’une porte de garage selon sa position. Le capteur d’inclinaison est vertical lorsque le garage est fermé et se déplace vers une position horizontale à son ouverture. L’alarme autonome garage s’active si quelqu’un tente d’ouvrir la porte. Le système d’alarme se déclenche selon le type de configuration de sécurité que vous avez configuré.

Voici nos techniques livrés dans cet article pour conduire convenablement un 4×4 digne de ce nom.

Ces deux types de capteurs de portes ont leurs atouts et leurs limites. Il est recommandé de les combiner dans un même système d’alarme autonome garage pour une efficacité optimale. Cela dépendra toutefois de votre budget et des dimensions du garage que vous souhaitez protéger.

4X4 dans la boue

Le off road ou hors route est un défi pour les véhicules, mais pas pour les 4X4. Ces types de voitures peut franchir toutes les routes, en pente ou avec de la boue, rien de les arrêtes. Ce sont des voitures faites pour tout type de terrain c’est pour cela qu’on les nomme tout terrain. Suivez dans cette vidéo la caravane de 4X4, et leur démonstration de puissance.

Comment conduire convenablement une voiture 4×4 sur les sables ?

Dans certains cas, la conduite d’une voiture 4×4 nécessite l’acquisition de certaines compétences, d’autant plus que vous souhaiteriez le conduire sur les dunes. En effet, en raison de sécurité, le conducteur d’un 4×4 intelligent devrait maitriser au moins les techniques de base avant de s’aventurer sur les dunes. Suivant quelques points à prendre en compte qui pourront vous aider dans une telle aventure.

Rouler en voiture 4×4 sur les sables : Quelques conseils pour être un excellent pilote

De nos jours, de nombreuses personnes choisissent de devenir chauffeurs privés pour gagner de l’argent quotidiennement. Cependant, occuper ce poste nécessite la maîtrise de quelques notions de base, car la plupart des véhicules à conduire sont des voitures 4×4. Voici nos conseils pour vous aider à conduire convenablement une voiture 4×4 sur les sables :

Premièrement, lorsque vous roulez sur le sable en voiture 4×4, il est recommandé de porter des lunettes de soleil dont les verres sont polarisés pour protéger les yeux des grains de sable. Aussi, il faut éviter autant que possible de porter des objets inutiles, car lors d’enlisement les kilos comptent. En plus, lorsque vous traversez des sables mous, rétrograder n’est pas très conseiller. Dans ce cas, il vaut mieux conduire en mi-régime.

Concernant l’accélération et le freinage sur les meilleurs pick-up, il est essentiel de ne pas trop accélérer ou de freiner brusquement. Cela éviterait, en effet, un coup de volant. Et surtout, s’assurez-vous avant de s’arrêter qu’il s’agit bien d’un sable dur. Dans le cas contraire, surement, vous aurez de problème de démarrage, car il est fort possible que les pneus vont s’enfoncer davantage dans le sable mou.

Ensablement : Les précautions à faire

Tout d’abord, le premier réflexe à prendre lorsque la situation d’ensablement est plus compliquée c’est de descendre de la voiture et laissez tourner le moteur afin qu’il puisse se refroidir. Toutefois, il faut faire attention à la stabilité de la voiture 4×4. Ensuite, il faut dégonfler un peu les pneus si c’est nécessaire. En effet, la pression des pneus est essentielle lorsque vous roulez sur le sable.

 Puis, après avoir détecté le sable dur, il faut faire un creux autour des 4 roues de la voiture (soit vous le faites à la main, soit vous utilisez de la pelle). Le but est de diriger la voiture 4×4 vers le sable dur en utilisant les 4 plaques désensablement. Après, essayez de dégager le dessous de la voiture à l’aide d’un râteau à sable. Aussi, il va falloir s’assurer que les roues sont bien en direction du sable dur. Enfin, vous remontez dans la voiture et n’arrêtez pas que lorsque vous êtes bien sur le sable dur.

Sécurité en voiture : Quelques exemples de règles de base

Lorsque vous êtes au volant d’une voiture, il existe quelques règles de droit que vous devez respecter pour éviter qu’un accident ne survient : éviter de boire de l’alcool avant ou pendant que vous conduisez, vérifier toujours que votre ceinture de sécurité est bel et bien mise en place, évitez toute distraction qui pourrait détourner votre concentration (comme téléphone, tablette, etc.), gardez toujours la distance de sécurité entre les autres usagers de la route (ne suivez pas trop étroitement une voiture).

4×4 intelligent : Conseils de conduite sécuritaire pour 4-Wheel-Drive

Les systèmes à quatre roues motrices sont offerts dans de nombreuses configurations telles que temps partiel, temps plein, changement manuel, déplacement à la volée et entièrement automatique. Chaque système à des 4×4 intelligent à 4 roues motrices a ses propres exigences pour la façon dont vous l’engagez et le désengagez et quand vous pouvez utiliser le véhicule en mode 4RM. Si vous n’êtes pas sûr du système à 4 roues motrices que vous avez, demandez à un concessionnaire, qui peut vous l’enseigner à partir de votre niveau.

Vous pouvez également voir sur ce lien les conseils d’entretien 4×4.

Le 4×4 intelligent peut être dangereux

Le 4×4 intelligent n’améliore pas la conduite sur les routes glissantes couvertes de glace et de neige. Si vous conduisez plus vite que les conditions le permettent, vous êtes beaucoup plus susceptible de retourner et de rouler en raison de votre centre de gravité plus élevé. Le 4×4 intelligent en vente sur les sites d’achat en dropshipping livraison rapide ne vous aidera pas à mieux freiner ou vous donner plus de stabilité dans les virages lors du freinage. Alors, ralentissez lorsque vous tournez et freinez plus tôt. Le 4×4 intelligent contribue à l’excès de confiance. Devinez quels types de véhicules finissent dans le fossé le plus souvent.Découvrez nos 10 meilleures pratiques pour la conduite hivernale.

Ne gaspillez pas de gaz

Lorsque vous êtes en 4×4 intelligent, vous tournez beaucoup plus de heavy métal. Avoir ces engrenages supplémentaires et les arbres d’entrainement à la vitesse et de les laisser tourner consomme de l’énergie supplémentaire, ce qui réduit votre consommation d’essence. Si vous n’avez pas besoin de 4rm, éteignez-le et économisez à la pompe à essence.

Si vous êtes coincé

Résistez à la tentation de passer de l’avant à l’arrière pour vous sortir d’une ornière. Au lieu de cela, passez en 4HI et appuyez lentement sur la pédale de gaz pour sortir. Ne tournez pas vos roues. Si cela ne fonctionne ne pas, basculer le véhicule d’avant en arrière en appliquant et en libérant le gaz.

Êtes-vous à la hauteur sur ces règles de conduite?

N’abimez pas votre transmission

Conduire un système à temps partiel 4RM sur la chaussée sèche peut briser les essieux avant, cisailler les engrenages différentiels et même briser le boitier différentiel. Dès que vous touchez la chaussée sèche, revenez en 2rm.

4WD vs AWD: Quelle est la différence?

En mode deux roues motrices, le système délivre tout le couple moteur au différentiel arrière, de sorte que chaque roue arrière reçoit 50 pour cent du couple moteur disponible. En mode 4RM, chaque roue reçoit 25 pour cent du couple moteur disponible.

Les anciens systèmes 4RM doivent être décalés manuellement entre le 24 et le 4×4 intelligent et de 4HI à 4LO pendant l’arrêt du véhicule. Les nouveaux systèmes d’entrainement à 4 roues motrices sont dotés de boutons poussoir électroniques « à la volée » qui vous laissent passer en conduisant.

AWD traditionnel

Une voiture AWD peut livrer tout le couple moteur aux quatre roues en permanence. Mais certains systèmes de traction fournissent tout le couple moteur au différentiel avant jusqu’à ce que le système détecte le glissement de roue. Ensuite, il transfère un degré variable de couple moteur (0 à 100 pour cent) aux roues arrière.

Il s’agit donc d’un système 2RM la plupart du temps. D’autres systèmes d’ADME fonctionnent différemment; ils divisent le couple moteur 50/50 entre les différentiels avant et arrière en tout temps à moins qu’ils ne détectent le glissement de roue. Ensuite, ils «recoupent» le couple entre l’avant et les différentiels arrière en fonction des besoins.

Savoir comment engager et désengager votre système 4×4 intelligent

Certains systèmes 4RM plus anciens et plus basiques doivent être engagés manuellement avec le véhicule à un arrêt complet et la transmission dans le parc ou neutre. N’essayez pas d’engager ces systèmes à 4 roues motrices lorsque le véhicule est en mouvement ou vous risquez d’endommager des composants coûteux.

Ce serait dommage de gaspiller votre argent durement gagner pour une simple faute d’inattention. Cependant, la plupart des systèmes 4RM peuvent maintenant être déplacés dans ou hors de 4RM à la volée à la pression d’un bouton. Les systèmes 4RM les plus sophistiqués sont entièrement automatiques. Ils se déplacent avec et sans 4RM automatiquement quand le système détecte la nécessité d’une plus grande traction.

Ce qui cause le plus de confusion pour les propriétaires de véhicules 4RM c’est de savoir quand utiliser 4HI ou 4LO, alors voici quelques règles :

Conseils de conduite en toute sécurité 4×4 intelligent

Les conseils que nous allons vous livrer dans les paragraphes qui vont suivre viennent des meilleures pilotes qui ont su devenir riches en exploitant leur talent de conducteur. La plupart des voitures et des camions neufs ont une fonction de contrôle de traction/stabilité. Le système s’allume automatiquement chaque fois que vous démarrez votre véhicule.

Lorsque le système de contrôle de traction/stabilité détecte le glissement de roue ou l’instabilité du véhicule, il tente immédiatement de compenser en coupant la puissance du moteur, en freinant la roue glissante ou en freinant d’autres roues pour forcer le véhicule à revenir dans la trajectoire prévue.

Il fonctionne très bien lorsque vous voyagez le long de la route et roulez sur une surface lisse. Mais quand vous êtes coincé, le contrôle de traction/stabilité peut travailler contre vous, rendant plus difficile de sortir d’une ornière dans la neige, la boue ou la glace.

Ainsi, lorsque vous êtes coincé, éteignez le contrôle de traction/stabilité de votre véhicule. La procédure est différente pour chaque véhicule, alors consultez le manuel de votre propriétaire. Selon le véhicule, le contrôle de traction/stabilité peut s’allumer à nouveau après une période déterminée ou après un redémarrage du moteur.

Vous devrez peut-être l’éteindre à plusieurs reprises si vous êtes coincé pendant une période prolongée.

Les systèmes DEO fonctionnent mieux et durent le plus longtemps lorsqu’ils sont utilisés régulièrement et entretenus selon les recommandations de l’usine. Lorsqu’un système 4RM reste inutilisé pendant des mois consécutifs, les composants de liaison et de moyeu s’enclenchent, les joints se dessèchent et le lubrifiant s’écoule des engrenages.

Le meilleur moyen de garder tous les composants 4RM lubrifiés et en bon état de fonctionnement est d’engager votre 4×4 intelligent au moins une fois tous les quelques mois sur la chaussée mouillée (de préférence dans un parking isolé) tout en effectuant quelques chiffres huit.

Ensuite, suivez le manuel de votre propriétaire pour les changements de fluide différentiel et de transfert, même si vous n’utilisez pas votre 4×4 intelligent très souvent. Et graisser les joints de glissement d’arbre d’entrainement et les joints U (si possible).

Quand utiliser 4LO:

Lorsque vous avez besoin de plus de couple (puissance) pour tirer lourdement à des vitesses lentes. Lorsque vous montez des pentes raides à des vitesses lentes et avez besoin de puissance supplémentaire.

Lorsque vous descendez des collines escarpées avec une lourde charge- l’engrenage bas fournit une assistance au freinage du moteur. N’utilisez pas 4LO pour vous défaire de la boue et de la neige. Le couple supplémentaire fera tourner les pneus.

Quand utiliser 4HI:

Lorsque vous êtes sur des surfaces glissantes et que vous conduisez à des vitesses de rue ou d’autoroute.Quand vous êtes coincé dans la neige, la boue ou la glace.La taille des pneus et la rotation des pneus sont essentielles.

Les différentiels avant, centres et arrières des véhicules 4RM sont conçus pour compenser les différences à court terme dans les vitesses des roues rencontrées lors du virage ou du changement de voie.

Mais les pneus dépareillés, qu’ils soient d’une taille différente ou d’une profondeur de bande de roulement différente, forcent les différentiels à fonctionner à temps plein même si vous roulez sur la route. Cette opération constante crée une chaleur excessive et provoque une usure prématurée qui peut couter des milliers en factures de réparation inutiles.

Une différence de profondeur dela marche de seulement 1/16 Po parmi les pneus est suffisante pour causer une défaillance précoce.

Est-ce que l’entretien d’un 4×4 est cher?

Il est important de savoir ce que vous voulez quand il s’agit de l’entretien de votre véhicule. Que vous cherchiez a faire l’achat en ligne d’un nouveau véhicule à quatre roues motrices ou déjà en posséder un. Cet article nous l’espérons, va-vous aider à préparer ou à mieux comprendre de quels entretiens votre véhicule a besoin.Ainsi, vous pourriez être en mesure de réduire vos coûts d’entretien.

Les véhicules à quatre roues motrices sont plus coûteux à entretenir en par rapport aux véhicules à traction avant ou arrière en raison de l’arbre d’hélice supplémentaire, différentiel et cas de transfert ainsi que le mécanisme pour engager les 4 roues.Examinons pourquoi c’est le cas et examinons certains des facteurs qui influenceront probablement ces différences dans les coûts d’entretien.

Avant de continuer, si votre nouveau à 4wd et tout-terrain ou ne sont pas surs de ce que l’équipement à emporter avec vous sur vos aventures, assurez-vous de vérifier l’« Off Road Aussies Essential 4-4 Equipment List » où vous trouverez l’équipement que vous devez apporter.Si vous vous équipez correctement, vous serez en mesure de vous attaquer à tout ce que vos nouvelles aventures vous lanceront.

Plus de roues signifient plus de complexité.

Lorsque vous essayez de donner au moteur de votre voiture 4×4 de la puissance de sortie des quatre roues d’un véhicule, vous êtes confronté à quelques problèmes sur votre chemin.Par exemple, les roues ne sont pas tous à la même distance du moteur ce qui signifie qu’il est plus difficile dedonner de la puissance aux roues plus éloignées du moteur.

Cela a conduit la mise en place de certains systèmes pour différents types de véhicules afin de s’attaquer au mieux à ce genre de problèmes. Quelques-uns de ces systèmes sont

Traction avant.

Les véhicules à traction avant avec un moteur monté dans les véhicules à traction avant et arrière avec un moteur monté à l’arrière sont généralement considérés comme les options les moins complexes disponibles.

Dans ce type de véhicules, le différentiel et le transaxle sont intégrés en un seul endroit, ce qui fait que la transmission est beaucoup plus simple. Dans ce cas, nous voyons que seul l’arbre d’entrainement quitte la transmission et se connecte aux roues.

Roues motrices arrière.

Les véhicules à propulsion arrière avec un moteur monté à l’avant ou au milieu sont les prochains en termes de complexité. Ici, il y a un différentiel externe, un arbre d’hélice et souvent un roulement central en plus de la transmission.

La page contact est disponible en cliquent ce lien.

Quatre roues motrices.

Les véhicules à quatre roues motrices seraient les options les plus complexes. Ils ont également des systèmes supplémentaires tels qu’un ensemble supplémentaire d’arbre d’hélice et de différentiel, un mécanisme pour engager et désengager la transmission à quatre roues motrices ainsi qu’un cas de transfert.

Dans certains véhicules à quatre roues motrices, il existe également des systèmes supplémentaires qui permettent au véhicule de passer intelligemment entre deux roues motrices ou quatre roues motrices en cas de besoin, ces véhicules ont aussi généralement un système connu sous le nom de « couple à la demande » ou All Wheel Drive.

Ils permettent de donner une quantité différente de couples à livrer à chaque roue individuelle au besoin, résultant en encore plus de capteurs. Ces systèmes supplémentaires rendent encore plus complexes avec ce type de véhicule.

Ce que signifie la maintenance.

D’un point de vue un peu plus technique, nous sommes en mesure de constater qu’avec des systèmes plus complexes, nous avons davantage besoin d’un entretien adéquat. L’ajout de chaque pièce d’équipement supplémentaire à un véhiculedoit être bien exécuté, de plus, il y a les responsabilités d’entretien.

Cela est particulièrement vrai sur la plupart des véhicules à quatre roues motrices, car ils roulent souvent sur un terrain accidenté, ce qui signifie que les systèmes sensibles aux dommages sont plus susceptibles d’être exposés à un environnement qui pourrait les endommager.

La vie de service.

Quand il s’agit de véhicules 4RM, il ya beaucoup de problèmes qui peuvent se produire et qu’on doit réparer. Avec ces systèmes supplémentaires pris en considération, les calendriers d’entretien de routine qui sont normalement énumérés dans le manuel du propriétaire n’ont pas tendance à être si différents.

La différence de couts se présente principalement sous la forme  de ce que vous devrez payer pour l’entretien, d’un plus grand nombre de systèmes à l’intérieur du véhicule et les liquides de refroidissement ou de liquides utilisés pour les aider à bien performer sur la route.

Par exemple, pour certains véhicules à quatre roues motrices, vous devrez modifier le liquide de cas de transfert jamais 150 000 kilomètres et 70 000 kilomètres lorsque le véhicule a été utilisé dans des conditions d’utilisation intensive fréquemment.

Certains fabricants tels que Subaru et même Jeep ont dit qu’il n’est nécessaire de compléter les fluides quand il est nécessaire ou ne faire aucune mention du tout dans les calendriers de maintenance de routine.